L’association « InfoSpetsNaz » présente pour la première fois dans le monde des informations système sur une guerre hybride

La présentation du premier rapport public de l’association « InfoSpetsNaz » a eu lieu le 3 octobre à Moscou : « Guerre hybride : histoire et modernité »

Mal­gré le fait que l’intérêt pour un phé­no­mène tel qu’une guerre hybride soit éle­vé en Rus­sie et dans le monde et aug­mente chaque année, il n’y a pra­ti­que­ment pas de libre accès à l’information à ce sujet.
Le pre­mier rap­port public de l’association « InfoS­pets­Naz » pour la pre­mière fois dans le monde a pré­sen­té des infor­ma­tions sur le sys­tème pour un public illi­mi­té. Le rap­port reflète à la fois les racines his­to­riques de l’émergence et de la for­ma­tion d’une guerre hybride, en tant que moyen d’influence latente sur les poli­tiques des autres pays, et l’analyse des méthodes modernes de recon­nais­sance et de lutte contre les menaces à l’information.

L’association « InfoS­pets­Naz » a été créée le 7 sep­tembre 2018. Les objec­tifs de l’Association incluent l’élaboration et la mise en œuvre de tech­niques de sys­tème visant à contrer et à pré­ve­nir les menaces pesant sur l’information à tous les niveaux. L’un des pre­miers déve­lop­pe­ments de l’Association est le pro­jet de Charte de l’information des Nations Unies. Ce sont les prin­cipes de cette orga­ni­sa­tion qui sous-tendent l’idéologie de l’Association et c’est avec les Nations Unies que l’Association envi­sage de col­la­bo­rer étroi­te­ment à l’avenir.

D’ici la fin de l’année, le pro­fes­seur Igor Niko­lae­vich Pana­rin, pré­sident de l’Association, pré­voit de pré­sen­ter deux autres rap­ports publics : sur la lutte contre le ter­ro­risme et la diplo­ma­tie publique.