Rapport sur le XIIIe Forum international des médias du Belarus « Partenariat pour l’avenir : un agenda numérique pour l’espace des médias »

Le 12 sep­tembre, lors du 13e Forum inter­na­tio­nal des médias bié­lo­russes « Par­te­na­riat pour l’avenir : une stra­té­gie numé­rique pour la sphère des médias », le pro­fes­seur de sciences poli­tiques Igor Niko­laye­vich Pana­rin a décla­ré pour la pre­mière fois la créa­tion de l’Association Spets­naz dont il est à la tête.
L’Association Infor­ma­tion Spets­naz a été créée le 7 sep­tembre 2018 à Mos­cou pour déve­lop­per des acti­vi­tés et une stra­té­gie de poli­tique d’information pour atteindre les objec­tifs des Nations Unies, éta­blir des contacts com­mer­ciaux, échan­ger des infor­ma­tions, effec­tuer des ana­lyses d’experts et de situa­tion.

Les prin­ci­pales tâches de l’association sont :

- Contrer l’utilisation des tech­no­lo­gies de l’information pour pro­mou­voir l’idéologie du ter­ro­risme,
- la neu­tra­li­sa­tion de l’information et de l’impact psy­cho­lo­gique visant à éro­der les valeurs spi­ri­tuelles et morales tra­di­tion­nelles,
- accroître l’efficacité de la pré­ven­tion des infrac­tions com­mises à l’aide de la tech­no­lo­gie de l’information et lut­ter contre ces vio­la­tions,
- la lutte effi­cace contre l’utilisation des tech­no­lo­gies de l’information à des fins mili­taires et poli­tiques contraires au droit inter­na­tio­nal,

Des confé­rences inter­na­tio­nales et des tables rondes, des sémi­naires de for­ma­tion, des ana­lyses de situa­tion et des enquêtes d’experts, ain­si que d’autres évé­ne­ments seront orga­ni­sés pour mettre en œuvre les objec­tifs sus­men­tion­nés.

Le pre­mier pro­jet impor­tant de l’Association est la Charte de l’information des Nations Unies, dont la pierre angu­laire est le concept d’interaction entre les États membres de la Charte dans le domaine de l’information.

Les acti­vi­tés de chaque État membre des Nations Unies et des médias mon­diaux dans l’espace d’information inter­na­tio­nal devraient être fon­dées sur cinq prin­cipes fon­da­men­taux :

1. Dia­logue des civi­li­sa­tions.
2. Le tra­vail des peuples.
3. bonnes choses
4. Sou­ve­rai­ne­té spi­ri­tuelle.
5. La digni­té de l’individu et des per­sonnes.

C’est le pre­mier docu­ment d’un niveau simi­laire qui régle­mente les rela­tions entre les États et les médias et pro­pose la base pour lut­ter effi­ca­ce­ment contre les défis et les menaces contem­po­raines dans l’espace de l’information.